Les fibres alimentaires: un nutriment capable de prolonger votre vie

Les fibres alimentaires: un nutriment capable de prolonger votre vie

- Catégories : Régimes alimentaires

Des études précédentes suggèrent que les personnes qui mangent beaucoup d'aliments à base de fibres, présentent un risque plus faible d'avoir une maladie cardiaque. De nouvelles recherches ont trouvé que l'augmentation de la quantité de fibres dans l'alimentation après une crise cardiaque peut prolonger l'espérance de vie.
Environ un million de personnes aux Etats Unis présentent une crise cardiaque chaque année. Selon le National Heart Lung and Blood Institute, la plupart de ces malades survivent à la crise et vivent une vie pleine et active. Mais l'espérance de vie après un événement critique pareil dépend largement du style de vie qu'ils ménent et des changements qu'ils y apportent.
L'équipe de recherche, comprenant Shanshan Li des départements de l'épidémiologie et de la nutrition du Harvard School of Public Health à Boston, MA, déclare qu'il est important d'identifier les étapes que les patients qui ont souffert d'une crise cardiaque devraient prendre pour modifier leur style de vie et augmenter leur espérance de vie. Les investigateurs ont entrepris de déterminer si l'augmentation de la consommation des fibres alimentaires après une crise cardiaque pourrait avoir un impact sur leur santé à long terme.
Ils ont évalué des données provenant de l'étude Nurses' Health Study impliquant 121700 infirmières d'une part et les données de l'étude Health Professional Follow-up Study, impliquant 51529 proffesionnels masculins de la santé, d'autre part. Ces deux études collectaient des données sur les habitudes de style de vie, à travers un questionnaire à remplir tous les 2 ans.
Les personnes incluses dans l'étude ont été divisées en 5 groupes en fonction de la consistance des fibres dans leur alimentation après une crise cardiaque.
Les résultats de cette étude ont révélé que les participants du groupe qui consommait le plus de fibres dans son régime alimentaire (groupe 1) avaient un rsique diminué de 25% d'avoir un décès toutes causes confondues, dans les neuf années qui ont suivi leur évènement cardiovasculaire, comparé à ceux dans le groupe qui consommait le moins de fibres alimentaires. Les participants du groupe 1 avaient aussi un risque diminué de 13% de décès d'une cause cardiovasculaire, Infarctus du myocarde, Accident Vascuaire Cérébral ou autre maladie cardiaque, au cours de la période de suivi.
Globalement, l'équipe a trouvé que plus on consomme de fibres alimentaires après une crise cardiaque, plus on a de chance de vivre.

Retrouvez cet article sur 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)